• contact.afpeah@gmail.com

Archive de l’étiquette Réforme du Bac

Le latin et le grec avantagés au bac

Comme d’autres associations, l’afpeah a fait part de ses inquiétudes en ce qui concerne le devenir de l’enseignement du latin et du grec.

Notre Présidente, Anne Lefebvre, a rappelé le 19 septembre à Mme la Présidente du Conseil Supérieur des Programmes, Souâd Ayada, l’attachement des professeurs et des parents d’élèves de l’afpeah aux langues anciennes. 

 

Extrait d’un article du JDD:

Jean-Michel Blanquer : « Le latin continuera de rapporter des points au bac »

INTERVIEWLe ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, répond aux inquiétudes exprimées ces dernières semaines par les professeurs de lettres classiques. Extraits.

Le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer.
Le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer. (Reuters)

« Il n’y a aucune inquiétude à avoir. » C’est en ces termes que Jean-Michel Blanquer répond aux inquiétudes des enseignants. Notamment à ceux de latin et de grec. Dans cette interview au JDD, le ministre de l’Education assure qu’il n’y aura « pas de régression, mais des progrès ». Concernant la réforme du bac, il annonce que « le latin et le grec seront pris en compte dans la note de contrôle continu et seront, en plus, les deux seules options qui rapporteront des points bonus dans le nouveau baccalauréat ». Coefficient trois.

La réforme du lycée inquiète beaucoup les enseignants. Allez-vous revoir votre copie?
Il n’y a aucune inquiétude à avoir. Depuis mon arrivée, nous menons au contraire une politique extrêmement volontariste. Car ce qui se joue avec les langues anciennes, c’est notre capacité à avoir des racines et des ailes. Le latin et le grec sont la sève de notre langue. Nous devons les cultiver, et les considérer, non pas comme des langues mortes, mais comme l’essence vitale de notre langue. C’est un enjeu majeur de civilisation.

[…]

Mais avec la réforme du bac, le coefficient trois de l’option latin disparaît, ce qui peut démotiver les élèves.
Ces inquiétudes n’ont pas de fondement. Le latin et le grec seront pris en compte dans la note de contrôle continu et seront, en plus, les deux seules options qui rapporteront des points bonus dans le nouveau baccalauréat. Les points obtenus au-dessus de dix en première et terminale compteront, pour un coefficient trois, en plus du total des notes qui entrent dans le calcul final. C’est un avantage comparatif unique pour ces disciplines que j’assume pleinement. En ce début de XXIe siècle, nous devons avoir un renouvellement complet du latin et du grec, aussi bien par une hausse du nombre d’élèves concernés, que par un approfondissement pour ceux qui choisissent ces matières.

https://www.lejdd.fr/societe/education/blanquer-le-latin-et-le-grec-seront-les-deux-seules-options-qui-rapporteront-des-points-bonus-dans-le-nouveau-bac-3767249

BAC 2021 : quelques interrogations

 

  • Aucune précision n’est donnée en ce qui concerne les coefficients des différentes épreuves et disciplines.

 

  • Options : comment gérer en terminale des options qui n’auront pas été suivies en classe de première puisque les élèves n’ont droit qu’à une option en première et deux en terminale ?

 

  • La spécialité « Sciences de l’ingénieur » est mentionnée sur l’infographie du ministère concernant la filière générale avec la précision suivante : « horaire spécifique en lien avec la filière technologique » sans précision d’horaire. Or, cette spécialité est actuellement « à cheval sur le lycée général et le lycée technologique ». Sachant que les filières technologiques sont maintenues, tandis que les filières générales disparaissent, il est difficile de comprendre comment cela va s’articuler.

 

  • Enseignements facultatifs, de nombreuses options existant actuellement ne sont pas évoquées du tout : que deviennent-elles ? Les élèves peuvent-ils continuer à les présenter au bac ? Nous pensons notamment au théâtre, aux arts du cirque, à la musique, au judo etc. Certaines d’entre elles seront peut-être prises en charge en « EPS » ?

 

  • Quid des sections bilingues, européennes, internationales ? Elles sont mentionnées dans les explications du ministère, mais pas dans les infographies : « Parallèlement, la logique de certification a vocation à se développer, en direction d’abord des élèves qui suivent des cursus à dimension internationale (sections internationales, sections européennes, etc.) ou qui choisissent la spécialité Langues et littératures étrangères. » (éducation.gouv.fr) Qu’est-ce que cela signifie?

 

  • Comment comprendre cette précision : « Les enseignements en langues étrangères (disciplines non linguistiques) seront développés comme la mobilité des élèves » ?

 

  • Quels professeurs prendront en charge l’enseignement :« Humanités scientifiques et numériques » ? Que recouvre cet intitulé?

 

  • Comment s’organisera la spécialité « Humanité, littérature et philosophie » ? Sera-t-elle répartie entre les professeurs de philosophie et les professeurs de lettres? À parts égales ? Ces questions se posent également pour l’enseignement intitulé « Histoire géographie, géopolitique et sciences politiques« 

 

  • L’enseignement facultatif de LCA pourra-t-il intégrer le grec ancien ? Dans ce cas, le grec et le latin devront-ils se partager les 3 heures de l’enseignement facultatif?

 

  • L’oral terminal doit être préparé en classe de première et en terminale. Un horaire dédié à sa préparation sera-t-il mis en place ou bien cette préparation se fera-t-elle en amputant l’horaire disciplinaire?

 

  • Les élèves pourront-ils redoubler ?

 

Baccalauréat 2021

Information 

« Le baccalauréat 2021 reposera pour une part sur un contrôle continu et pour une autre part sur des épreuves terminales.

L’épreuve anticipée écrite et orale de français se déroulera comme aujourd’hui en fin de première.

En terminale, deux épreuves écrites portant sur les disciplines de spécialité auront lieu au printemps et deux épreuves se dérouleront en juin : l’écrit de philosophie et l’oral préparé au long des année

s de première et terminale (cycle terminal).

Le contrôle continu sera composé d’épreuves communes organisées pendant le cycle terminal »

http://www.education.gouv.fr/cid126438/baccalaureat-2021-un-tremplin-pour-la-reussite.html

dossier de presse blanquer 14 février 2018

www.000webhost.com