• contact.afpeah@gmail.com

Archive de l’étiquette lycée

Tourne ta page ! Le Bonheur de lire

Tourne ta page!

Le Bonheur de lire

Colloque de l’Afpeah

Samedi 8 décembre 2018 (9h-17h30)

Mairie du XIXe, 5-7 Place Armand Carrel, 75019 Paris

Entrée libre.

Inscription : @contact.afpeah@gmail.com

 

Si 60% des jeunes Américains lisaient des livres à la fin des années 70, ils ne sont plus que 16% en 2016. En France, 65 000 jeunes sortent chaque année du système scolaire avec de sérieuses difficultés de lecture. Rien d’étonnant dès lors à ce que les jeunes adultes (15-25 ans) ne placent la lecture qu’en 9e position parmi les activités qu’ils pratiquent quotidiennement.

Malgré ce constat, dans le cursus scolaire, comme dans le secteur associatif, éditorial, des parents, des professeurs, des écrivains croient encore en la nécessité de proposer aux enfants et aux adolescents des lectures de qualité. Nous montrerons dans ce colloque que si certains usages induisent échec et souffrance et engendrent donc des résistances, le plaisir de la lecture se conjugue à l’inverse très souvent avec la notion d’effort. Nous verrons qu’exigence, grands auteurs, humanités, connaissance de la mythologie gréco-latine nourrissent le bonheur de la lecture. Prix littéraires, clubs de lecture, lien lecture-écriture, retour de la méthode syllabique, rôle joué par la lecture dans la prévention des troubles de l’apprentissage, il existe bien un bonheur de lire auquel tous devraient pouvoir avoir accès.

 

Intervenants:

 

  • Jean-Pierre Terrail, Sociologue, Professeur honoraire à l’Université de Versailles-Saint-Quentin. Il a notamment publié : Pour une école de l’exigence intellectuelle. Changer de paradigme pédagogiqueEnseigner efficacement la lecture(avec Jérôme Deauvieau et Janine Reichstadt)…« Lire au CP, politique et pédagogie. »

 

  • François Rastier, Sémanticien, Directeur de recherche au CNRS. Il a notamment publié : Apprendre pour transmettre. L’éducation contre l’idéologie managérialeCréer : Image, Langage, VirtuelFaire sens. De la cognition à la culture… « Pédagogie du défi et dette symbolique. »

 

  • Cécilia Suzzoni, Fondatrice et Présidente d’honneur de l’ALLE, (Association le Latin dans les Littératures Européennes), Professeur honoraire de chaire  supérieure ( grec /français ) au lycée Henri IV. Direction et codirection de Erasme dans le XXI ème siècleSans le latinLe Bon Air latin… « Lire le temps avec les Anciens. »

 

  • Annabelle Presa, Professeur certifié de lettres modernes. Annabelle Presa enseigne au Lycée français de Vienne (Autriche) depuis 2012 et depuis 1997 au sein du réseau de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (AEFE). Elle est co-fondatrice du Prix des lycées français d’Europe avec Esther Bourasseau. « Lecteurs sans frontières. Création du Prix littéraire des lycées d’Europe. »

 

  • Laurence Pierson, Rééducatrice en écriture, Écriture Paris; co-auteur de manuels de français pour l’école primaire : Archilecture; auteur de Vive Lila, la petite féeVive Barnabé, le petit pirate…, ainsi que de la collection Mes Cahiers d’écriture« Apprendre à écrire pour apprendre à lire. »

 

  • Othmane Mheni, Professeur des écoles, Président de l’association Thalès Académie. Othmane Mheni enseigne à Mantes-La-Jolie. « La lecture en classe dédoublée en REP+ »

 

  • Magali Gérard, Professeur agrégé de lettres modernes. Magali Gérard enseigne au Lycée Jeanne d’Arc de Cessy-Gex. « Lire au lycée : de la contrainte au plaisir. »

 

  • Nathalie Cullell, Professeur agrégé de lettres modernes. Nathalie Cullell enseigne au collège Cerdanya de Bourg-Madame. « Lire-écrire : quand l’école de la bienveillance renonce à l’exigence. »

 

  • Muriel Strupiechonski, Professeur des écoles à la retraite, membre du GRIP, auteur de la méthode d’écriture lecture Mon CP avec Papyrus et de Ecrire Analyser au CE1« Comprendre comment… les élèves n’apprennent pas réellement à lire avec les actuelles méthodes dites mixtes toujours majoritaires dans les écoles ? »

 

  • Karine Auribault, Responsable plateforme biologie moléculaire, Hôpital Pompidou. « Le rôle de la lecture dans le parcours d’un scientifique. »

 

  • Béatrice Hermesdorf, Parent d’élèves, Administratrice AFPEAH, Auteur du blog « L’éducation en question ». « Lire, mais lire quoi? »

 

  • Samuel Cywie, Parent d’élèves, Président de la PEEP Paris (Fédération des parents d’élèves de l’enseignement public). « Lire à l’école. Le point de vue du parent. »

 

  • Juliette Bertin et Clémantine Trinquesse, Orthophonistes, Association APOH (Association de Prévention en Orthophonie de l’Hérault). « Lire pour prévenir les troubles de l’apprentissage et l’illettrisme. »

 

Français : Parution des programmes de seconde et de première

http://cache.media.education.gouv.fr/file/CSP/42/6/2de_Francais_Enseignement_commun_1024426.pdf?fbclid=IwAR278VccVpAqxf7GlpFEDZeuMLxgKoGcY3d7WwfTN9oB4EGRltydDeF-dmQ

http://cache.media.education.gouv.fr/file/CSP/42/8/1e_Francais_Enseignement_commun_Voies_G_et_T_1024428.pdf?fbclid=IwAR2f0tnRmHWabjWVqhPhec-yLiVhojh_UsX-RkfL1GvrmuZj7REPdO39yqc

Réécriture du mythe d’Orphée et Eurydice, Prix de l’Afpeah

 

http://www.afpeah.fr/2018/08/03/prix-de-lafpeah-2018-2019/

Lycée : Désarroi et lassitude d’un professeur de Lettres

 

 

Sur Twitter, certains vilipendent les profs désespérés de voir le niveau de leurs élèves baisser. Ces profs seraient réacs et méprisants.

Quand je lis dans la copie d’un élève, qui par ailleurs a compris le texte jusque dans ses plus fines subtilités, la phrase suivante :

« L’auteur personnificalise sa douleur comme si elle lui fais du bien », je suis effectivement désespérée du niveau de certains de mes élèves.

Nul mépris de ma part cependant, juste la tristesse de voir tant d’intelligence laissée en friche par des années d’expérimentations pédagogiques hasardeuses, d’abandon de l’étude patiente de notre langue, d’heures perdues à laisser l’élève découvrir par magie les règles, à vouloir ludifier les apprentissages, des années de pressions idéologiques refusant l’effort soi-disant discriminant et l’exercice répétitif permettant d’acquérir des réflexes.

Oui, on lit aujourd’hui dans des copies d’élèves de Première : « des poésies écritent », « ces merveilles polis et travailler », « la melancoli m’envahis » et en terminale littéraire : « l’auteur aillant compris », « grâce à ce personnage on nous montres ou Marie va t’elle allé pour voir le duc », « les distinctions entre les deux est mis en avant »…

Je m’arrête ici, car il faut y retourner, lire et relire chaque phrase, de chaque copie, pour essayer de comprendre ce que chaque élève a voulu dire. Sans mépris, mais avec une infinie tristesse et un brin de culpabilité : qu’avons-nous fait à ces enfants qui nous étaient confiés ?

 

Les humanités scientifiques et numériques

Les humanités scientifiques et numériques seront enseignées à la rentrée 2019 dans nos lycées. Que sait-on de cette nouvelle discipline?

Lire l’article de Béatrice Hermesdorf, membre de l’afpeah:  les humanités scientifiques et numériques. (en cliquant sur le lien)

www.000webhost.com